Expert - Changement limatique et resilience

Département Environnement et Action climatique (EAC) · Bruxelles, Belgique
Department Département Environnement et Action climatique (EAC)
Employment Type Full-Time
Minimum Experience Experienced

Intitulé du poste : EXPERT, CHANGEMENT LIMATIQUE ET RESILIENCE                

Grade actuel :  P4                          

Unité organisationnelle : Département Environnement et Action climatique (EAC)          

Supérieur hiérarchique/ Grade : Sous-secrétaire générale EAC

Lieu d’affectation : Secrétariat de l'OEACP, Belgique

Période de candidature : 20 septembre 2021 au 14 Novembre 2021      

Référence :  ACP/41/068/21/AFHR/HR/CNA  

Nombre de postes vacants : 1


 

 

Contexte organisationnel

 

Sous l’autorité et la supervision du Sous-secrétaire général responsable du département Environnement et Action climatique, l’expert chargé de la résilience et de l’action climatique assure une politique ainsi que des avis et une assistance techniques de haute qualité, précis et cohérents en matière environnementale, et promeut une approche professionnelle et axée sur le client compatible avec les règles et règlements en vigueur au Secrétariat de l’OEACP.

 

L’expert propose à l’échelle de l’OEACP des politiques et/ou des stratégies concernant la résilience et les priorités en matière d’action climatique. Il fournit des avis stratégiques et techniques, en plus d’appuyer et de gérer le processus et le contenu des politiques publiques.  Le titulaire du poste assume à la fois un rôle de gestionnaire (des programmes et projets), de spécialiste (de la résilience et de l'action climatique) et de conseiller (fournissant un appui et des avis techniques aux États membres ACP).

 

Au plan interne, l’expert travaillera notamment avec des équipes pluridisciplinaires tant colocalisées que virtuelles dont les membres aux cultures, à l’expertise et à l’expérience diverses proviennent des régions et pays membres de l’OEACP, afin de fournir un appui aux organes directeurs de l’OEACP (Comité des ambassadeurs, Conseil des ministres, AP de l’OEACP et APP) et aux bras d’exécution de ceux-ci (tels que le sous-comité du Développement durable et celui des Questions politiques, sociales, humanitaires et culturelles) en matière de résilience et d’action climatique et sur les questions y afférentes. En outre, il apporte un soutien à l’ensemble du programme de travail de l’OEACP compte tenu de l’importance de la résilience et de l’action climatiques, en s’appuyant sur les considérations consistant à savoir si les États membres de l’OEACP sont sur la bonne voie pour réaliser leurs objectifs de développement durable.

 

Au plan externe, l’expert entreprendra un plaidoyer et des discussions stratégiques avec la Commission européenne, un partenaire de longue date de l’OEACP, ainsi qu’avec des partenaires internationaux (tels que les autres groupes multilatéraux, les organisations internationales et les pays tiers) afin d’appuyer les initiatives et les interventions couvrant les priorités stratégiques des États et régions membres de l’OEACP, de manière à prendre en considération les opportunités et les défis que comportent les domaines thématiques transversaux de la résilience et de l’action climatique.

 

Par ailleurs, il s’emploiera à mettre en place des réseaux et à nouer de nouveaux partenariats constructifs pour faire avance le programme de l’OEACP relatif à la résilience et à l’action climatique, sur la base des intérêts et des enjeux qui caractérisent les régions et États membres de l’Organisation. 

 

Fonctions/Résultats clés attendus


Résumé des fonctions clés :

 

  • Promouvoir des discussions approfondies et stratégiques sur la résilience et l’action climatique afin de bâtir des alliances stratégiques, de nouer des partenariats de haut niveau, d’appuyer la prise de décisions éclairées sur les risques et d’améliorer le caractère inclusif de la participation, en veillant à la cohérence avec les orientations stratégiques mises en place à l’échelle internationale pour la résilience et l’action climatique ;

 

  • Insuffler des actions sur la scène mondiale concernant la gouvernance des risques de catastrophes et la mise en œuvre efficace de l’Accord de Paris, du Cadre de Sendai et d’autres accords multilatéraux sur l’environnement ;

 

  • Fournir aux régions et États membres de l’OEACP des avis stratégiques de qualité et opportuns sur la gestion, la coordination et le suivi de toutes les actions liées au renforcement de la résilience face aux risques de catastrophes ainsi que sur l’adaptation au changement climatique et l’atténuation aux effets de celui-ci ;

 

  • Promouvoir en faveur de l’OEACP des initiatives visant à faire prendre en compte les considérations liées à la résilience et à l’action climatique dans les politiques et actions de développement durable qui favorisent la sécurité alimentaire et la nutrition, les moyens d’existence durable et le bien-être, le développement économique et le commerce tout en veillant à ce que les écosystèmes naturels et la biodiversité soient gérés et préservés de manière durable ;

 

  • Faciliter la mise en œuvre efficace et le suivi des décisions pertinentes des organes directeurs de l’OEACP, notamment en organisant les réunions du sous-comité du Développement durable, des groupes de travail ad hoc concernés et du Forum des PEID de l’OEACP, et contribuer au déroulement efficace des réunions du Comité des ambassadeurs et du Conseil des ministres à travers l’élaboration de tous les rapports de réunion pertinents, des documents de position, des déclarations, des documents de réflexion, des décisions et des résolutions ;

 

  • Faciliter et/ou appuyer la conception des programmes afin de s’assurer de la prise en compte des aspects liés à la résilience et à l’action climatique, et prêter assistance dans la mise en œuvre des programmes et projets intra-OEACP, régionaux ou transnationaux qui intègrent ces aspects en tant qu’éléments sous-jacents ;

 

  • Faciliter la coordination, le suivi et l’orientation des programmes financés sur les ressources du 11e FED, notamment en ce qui concerne le changement climatique, les initiatives de réduction des risques de catastrophes (Alliance mondiale contre le changement climatique Plus - AMCC+), les services climatiques et les applications connexes (ClimSA), la réduction des risques de catastrophes naturelles, l’appui aux PEID et aux pays côtiers, qui sont mis en œuvre par des UGP avec une assistance technique fournie au sein du Secrétariat de l’OEACP, ainsi que par un éventail de partenaires techniques multilatéraux internationaux mais provenant également des régions de l’OEACP ;

 

  • Renforcer les partenariats existants et en développer de nouveaux, de manière à mettre en place des initiatives, notamment sur le plan financier, afin d’aider les États et les régions membres de l’OEACP à faire prendre en compte la résilience et l’action climatique dans toutes les politiques, planifications et pratiques touchant le développement durable ;

 

  • Améliorer l’accès à des ressources financières suffisantes et prévisibles afin de réduire la dette, d’accroître les investissements dans la réduction des risques de catastrophes en vue d'une meilleure résilience et de mettre en œuvre efficacement les actions de lutte contre le changement climatique - plans d’adaptation nationaux et contributions déterminées au niveau national ;

 

  • Assurer la coordination du dialogue politique sur le changement climatique entre les principales parties prenantes régionales concernées de l’OEACP, telles que les agences politiques et techniques, les donateurs, les ONG, le secteur privé et la société civile, en vue d'un régime institutionnel et financier post-Paris robuste et pertinent, en s’appuyant sur les orientations techniques disponibles à l’échelle mondiale et en veillant à une compatibilité avec les directives politiques internationales en matière de lutte contre le changement climatique ;

 

  • Assurer la coordination du dialogue politique sur la réduction des risques de catastrophes entre les principales parties prenantes régionales concernées de l’OEACP, telles que les agences politiques et techniques, les donateurs, les ONG, le secteur privé et la société civile, en vue d’une mise en œuvre soutenue et appropriée du cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes ;

 

  • Coordonner et appuyer le plaidoyer et la participation des États et régions membres de l’OEACP dans le cadre des négociations des accords multilatéraux sur l'environnement (AME) et d’autres instruments pertinents, notamment en élaborant des positions communes de l’OEACP en vue des négociations et en apportant sa contribution aux accords de partenariat ou aux protocoles d’accord de l’OEACP avec des pays tiers et des partenaires internationaux, si nécessaire ;

 

  • Aider les États et régions membres de l’OEACP à renforcer leurs capacités en vue de la mise en œuvre des AME, tels que la CCNUCC, l’UNDRR et la CNULD, et d’autres instruments connexes qu’ils ont signés ou ratifiés ;

 

  • Prêter assistance dans la préparation et la convocation des réunions des organes directeurs de l’OEACP portant sur la résilience et l’action climatique en élaborant des rapports de réunion, des documents de position, des déclarations, des documents de réflexion, des décisions et des résolutions pertinentes et de qualité ;

 

  • Faciliter la mise en œuvre efficace des décisions des organes directeurs de l’OEACP liées à la résilience et à l’action climatique afin de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable de l’OEACP.

 

Par ailleurs, l’expert supervise, avec d'autres experts, le travail d'une secrétaire dont il évalue la performance sur une base annuelle.



Impact des résultats


Les résultats clés attendus consistent à promouvoir et à construire une culture de la gestion du risque entre et à travers les États et régions membres de l’OEACP, de manière à faire des considérations liées à la gestion du risque un impératif sous-jacent de la réalisation des objectifs et cibles d’un développement durable et résilient.

Compétences

 

Compétences générales :

  • Faire preuve du plus haut degré d’intégrité, d’impartialité, d’équité, et de transparence dans tous les domaines en relation avec ses fonctions et son statut, et promouvoir ces valeurs ;
  • Avoir une bonne compréhension de la structure et de la hiérarchie du Secrétariat et des organes de l’OEACP et de leurs interactions avec les partenaires, des politiques publiques institutionnelles et internationales, des pratiques opérationnelles internes et externes de l’Organisation, des produits et services de l’OEACP et des outils de mesure de leur efficacité, ainsi que de la perception des partenaires et des parties externes ;

 

Compétences fonctionnelles :

  • Posséder une bonne connaissance des politiques et procédures du Secrétariat de l’OEACP applicables au poste, et les respecter systématiquement dans l'exercice de ses fonctions ;
  • Rechercher constamment à innover les méthodes et systèmes de travail ou à les améliorer en vue l’exécution des tâches du département et du Secrétariat, plus généralement ;
  • Avoir une parfaite maîtrise de la communication écrite et orale, en anglais et/ou en français ;
  • Être capable de donner des avis et des conseils spécialisés aux partenaires et aux parties externes ;
  • Montrer une aptitude à travailler de façon autonome sans supervision dans un environnement multiculturel, multiracial et multilingue, et à respecter les délais sans compromettre la qualité du travail ;


Compétences managériales :

  • Établir, développer et maintenir des relations efficaces au sein du département, du Secrétariat et des organes directeurs de l’OEACP, ainsi qu’avec les partenaires et les parties externes ;
  • Posséder d'excellentes aptitudes en matière de planification, d'organisation, de résolution de problèmes, de coordination et de négociation.

 

Compétences comportementales :

  • Être capable de travailler dans une équipe pluridisciplinaire de personnes ayant des cultures, des expertises et des expériences différentes, dans un esprit de respect et de responsabilité réciproques.

 

Qualifications requises

 

Éducation

Diplôme de Master ou équivalent en sciences climatiques, sciences environnementales, sciences de la terre, économie des ressources naturelles, sciences politiques, gestion, économie ou tout autre domaine connexe.

 

Expérience

Au moins dix (10) années d'expérience professionnelle pertinente acquise dans le domaine de la politique et de la planification du développement. Une expérience pratique acquise au niveau national et/ou régional constituerait un atout. Une expérience d’au moins trois (3) ans acquise dans une organisation régionale ou internationale constituerait également un atout.

 

Compétences linguistiques 

Bonne maîtrise de l’anglais, du français, du portugais ou de l’espagnol. Une bonne compréhension de l’une des trois autres langues serait un atout

 

 

Avis spécial

Les candidats à ce poste sont soumis à un recrutement local conformément au règlement du travail du secrétariat de l'OEACP et doivent avoir le droit légal de vivre et de travailler en Belgique.

Les membres du personnel du Secrétariat de l’OEACP sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui leur attribue des fonctions et fixe les conditions dans lesquelles ils s’en acquitteront.

Toute décision en matière de recrutement repose sur le profil du candidat et les besoins de l’OEACP. La nécessité de recruter sur une base géographique la plus large possible sera dûment prise en compte.

La nomination au poste d'aide-comptable couvrira une période initiale d'un (1) an, qui pourra être renouvelée sous réserve des besoins de l’OEACP et de la disponibilité du poste ou des fonds nécessaires. 

Les candidatures à ce poste doivent être envoyées à l’adresse électronique : hr@acp.int et parvenir au Secrétariat au plus à minuit à la date limite fixée.

Le dossier de candidature doit être accompagné d'une copie du curriculum vitæ à jour dans le format suivant : https://europass.cedefop.europa.eu/editors/en/cv/compose. Les candidatures soumises sous un autre format seront considérées comme incomplètes et ne seront pas retenues pour les étapes ultérieures de l’évaluation. Les candidats sont tenus de fournir une copie de leurs diplômes, certificats et autres documents attestant de leur compétence et de leur expérience professionnelle.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés, et ceux d’entre eux dont la candidature retiendra particulièrement l’attention feront l’objet d'une vérification des références.

Thank You

Your application was submitted successfully.

  • Location
    Bruxelles, Belgique
  • Department
    Département Environnement et Action climatique (EAC)
  • Employment Type
    Full-Time
  • Minimum Experience
    Experienced